Publié 10 Nov 2020 · Par charles · Wedoofood

Cantine d’entreprise ou local de restauration, que choisir et pourquoi ?

La pause déjeuner est très importante pour les Français. Plusieurs options s’offrent à l’employeur : mettre en place une cantine d’entreprise, un local de restauration ou une alternative à ces options.
Nous allons vous présenter les différentes options possibles pour l’employeur et mettre en avant les caractéristiques et différences notables entre ces solutions.

 

1. Cantine d’entreprise ou local de restauration, que choisir ?

 

A. Quelles sont les réglementations et obligations légales concernant la pause déjeuner ?

 

L’employeur n’a pas pour obligation de mettre en place une organisation spéciale concernant la pause déjeuner. Cependant, ceci est valable uniquement si aucun salarié ne demande un emplacement et du matériel pour la pause-déjeuner.

En effet, à partir du moment où il y a un salarié dans l’entreprise : l’employeur se retrouvera dans l’obligation de mettre à la disposition de ses salariés un emplacement qui leur permettra de pouvoir déjeuner correctement. La mise en place de cet emplacement ne sera effectif qu’après validation du médecin du travail et une autorisation de l’inspection du travail.

Après autorisation du médecin du travail et de l’inspection du travail, il est tout à fait possible d’aménager l’emplacement pour déjeuner dans les locaux affectés au travail. Cependant, il est essentiel que cet emplacement ne présente aucunes substances et préparations dangereuses.

L’accès à l’emplacement de restauration doit être ouvert à tous les salariés peu importe leur statut et accessible aux travailleurs handicapés.

 

Dans un établissement de 50 salariés ou plus : l’employeur sera alors dans l’obligation d’aménager un local de restauration comprenant obligatoirement :

– Des sièges et tables en nombre suffisant pour 10 personnes minimum ;
– Un robinet d’eau potable (fraîche et chaude) ;
– Un moyen de conservation ou de réfrigération des aliments et boissons ;
– Une installation permettant de réchauffer les plats.

Ces installations devront être validées préalablement par le comité d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail (CHSCT).

 

B. Où se trouvent les différences entre local de restauration et cantine d’entreprise ?

 

Un local de restauration :
Un local de restauration est mis en place au sein de l’entreprise à partir du moment où 50 salariés ou plus souhaitent déjeuner dans les locaux. Il doit obligatoirement comporter plusieurs éléments tels que des sièges et tables, un robinet d’eau chaude et fraîche, un réfrigérateur ou encore un système permettant de réchauffer les plats. Ce local devra être préalablement validé par le comité d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail (CHSCT).

 

Une cantine d’entreprise :
Il n’existe aucune obligation légale quant à la mise en place d’une cantine d’entreprise. La cantine d’entreprise est une solution de restauration externalisée, principalement dédiée aux grandes entreprises qui ne peuvent pas mettre en place un local de restauration par soucis de place disponible.
La cantine ou aussi appelée restaurant d’entreprise est un espace de restauration qui accueille les salariés pendant la pause-déjeuner.

 

Deux solutions sont possibles en ce qui concerne la cuisine des plats :

– Les repas sont préparés sur place par des cuisiniers embauchés par l’entreprise;
– Les repas sont élaborés dans une usine et réchauffés dans le restaurant.

 

Des menus sont mis en place chaque semaine, le salarié a le choix de manger ce qu’il souhaite entre plusieurs plats préparés. La cantine d’entreprise offre une restauration rapide et de qualité pour les salariés.

Un montant forfaitaire est mis en place par l’URSSAF concernant la cantine d’entreprise. Au 1er janvier 2020, le montant forfaitaire par repas est de 4,90€. Ce montant est un minimum car le prix d’un repas est propre à chaque établissement, il est lié à son fonctionnement et aux différentes contraintes existantes (livraison, nombre de convives…).

L’employeur prend en charge une partie du montant forfaitaire. Pour le salarié, si sa participation financière est inférieure à l’évaluation forfaitaire fixée annuellement (soit 4,9€) alors la différence sera soumise à cotisations.

Cependant, la mise en place d’une cantine d’entreprise requiert beaucoup d’investissements. Il faut prendre en compte la création de l’espace, le coût des matières premières, les salaires des cuisiniers, etc. C’est pour cela qu’il existe une solution pour réduire ces coûts, la mise en place d’une cantine inter-entreprise. Dans ce cas précis, la logistique ainsi que la totalité des coûts seront mutualisés entre plusieurs sociétés.

La gestion de la cantine d’entreprise peut être assurée par :
– L’entreprise elle-même, en employant du personnel et des installations nécessaires ;
– Une entreprise de restauration collective spécialisée qui agit en tant que prestataire extérieur.

 

2. Quelles sont les alternatives à ces solutions ?

 

A. La cantine digitale, une cantine responsable

Il existe une solution éco-responsable à la problématique du déjeuner pour les salariés. En effet, cette solution est toute nouvelle mais de plus en plus mis en place au sein d’entreprises. Il s’agit d’une cantine digitale.

Le principe est simple, un prestataire de restauration installe sur votre lieu de travail un réfrigérateur connecté, qui permet de suivre le stock restant à distance. Les plats cuisinés, à l’aide de produits frais, sont servis quotidiennement dans le réfrigérateur servis à cet effet. Le prix d’un repas est de minimum 6,90€ par personne.

 

Cette solution propose plusieurs avantages de taille :

– Pour la plupart des prestataires le packaging des plats préparés sont issus de matériaux naturels ;
– Les plats sont préparés le plus souvent à l’aide de produits locaux de saison ;
– Aucun gâchis n’a lieu, afin d’éviter le gaspillage alimentaire, les plats non consommés sont remis à des associations caritatives ;
– Les plats respectent l’équilibre alimentaire des salariés en faisant attention aux besoins nutritionnels de chacun ainsi que les allergies ou les régimes alimentaires stricts.
Renforcement de la démarche RSE de l’entreprise.

 

B. Les titres-restaurant, l’alternative la plus commune

Les titres-restaurant restent sans aucun doute l’alternative la plus commune et la plus populaire en termes de déjeuner pour les salariés.

 

Depuis 2014 et l’autorisation officielle de la dématérialisation, les sociétés émettrices proposent aux employeurs des titres-restaurant sous deux formats différents :

Le format papier : C’est le format traditionnel, le titre-restaurant est similaire à un chèque détachable. Il comporte le nom et le prénom du salarié ainsi que le nom de l’entreprise. Chaque titre-restaurant comporte une valeur faciale précise et le rendu-monnaie est inexistant.

Le format dématérialisé (carte à puce) : L’alternative des titres-restaurant papier, ce moyen de paiement peut être utilisé pour régler des dépenses alimentaires aux centimes près dans une grande majorité de commerces. La carte à puce a une date de validité plus avantageuse (3 ans contre 1 an pour les titres-restaurant papier). Grâce à une application mobile ou sur internet, vous bénéficiez d’un interface de gestion simplifiée de votre argent disponible.

 

Les salariés ont le droit à un titre-restaurant par jour travaillé, qu’ils n’ont pas le droit d’accumuler lors des jours de congés, de repos ou de maladie. Les titres-restaurant doivent servir uniquement à payer les notes de restaurant, des fruits et légumes ou des préparations alimentaires consommables fraîches, en boite ou surgelés.

Toutefois il ne faut pas oublier que l’utilisation des titres-restaurant est plafonnée à 19€ par jour travaillé et jusqu’à 38€ dans les restaurants.

Le montant de la participation de l’employeur doit être compris entre 50% et 60% de la valeur nominale du titre, le reste est à la charge des employés.
Pour pouvoir bénéficier d’une exonération de cotisations sociales, la participation patronale est limitée à 5,55€ par titre en 2020.

 

 

Points à retenir :
– Dans le cas ou 50 salariés ou plus font la demande, l’employeur sera alors dans l’obligation d’aménager un local de restauration
– La cantine d’entreprise est un système de restauration mis en place par l’entreprise à l’extérieur de ses locaux permettant à ses salariés de proposer des places assises ainsi que des plats cuisinés préalablement ou sur place par des chefs cuisinier.
– La cantine digitale est une solution alternative éco-responsable permettant un gain de place et une amélioration de la RSE de l’entreprise. Le principe est qu’un prestataire est chargé de remplir un réfrigérateur connecté au sein de l’entreprise avec des plats préparés tout en respectant les restrictions alimentaires de chaque personne.

Inscrire mon entreprise

Fermer

Mes premiers pas avec Wedoogift

Fermer

Je suis...

Je suis déjà utilisateur de Wedoofood

Me connecter